Ma conception du bonheur

Comment parler du bonheur sans en avoir exposé ma conception…Un grand chemin parcouru pour enfin croire au bonheur, le voir, pouvoir le palper du bout des doigts…Et enfin me plonger dans des souvenirs heureux dont j’ignorai même l’existence !!

Le bonheur est présent quotidiennement mais en avons-nous conscience ? Trop occupés à combattre notre stress, focalisés sur nos craintes et nos contraintes, nos peurs, nos émotions négatives… L’évolution sociétale n’a cessée de creuser le fossé qui nous sépare du bonheur quant notre être cherche à répondre continuellement à des normes et des codes.

Définition du Larousse : « événement heureux, circonstance favorable »

Certes, mais n’est-ce pas un peu restrictif ? Qu’en est-il d’un point de vue philosophique ?

Définition de philosophie :

Le bonheur en philosophie : Eudémonisme et moralisme
Le bonheur, en philosophie, peut se définir comme l’état de complète satisfaction. Dans la philosophie antique (Epicure a écrit le premier traité du bonheur : La lettre à Ménécée), le but de la vie humaine est le bonheurfin parfaite et Souverain Bien (summum bonnum). La modernité (Schopenhauer, Camus, Sartre, Kant) est beaucoup plus pessimiste sur sa possibilité. Entre les deux, les morales chrétiennes ont tenté de remplacer le bonheur par la vertu comme but de l’existence.

Le bonheur ne se réduit pas au plaisir, car si le plaisir peut être atteint, satisfait, le bonheur lui ne se laisse jamais donner, il se vise, se projette : “Notre bonheur ne consistera jamais dans une pleine jouissance, où il n’y aurait plus rien à désirer; mais dans un progrès perpétuel à de nouveaux plaisirs et de nouvelles perfections” (Leibniz)

Définitions générales :

Etat de satisfaction complète, de complétion des désirs, caractérisé par sa plénitude et sa stabilité. Distinct du plaisir, très éphémère, et de la joie, plus dynamique que le bonheur.

Définitions particulières de philosophes sur le bonheur :Aristote : “S’il est vrai que le bonheur est l’activité conforme à la vertu, il est de toute évidence que c’est celle qui est conforme à la vertu la plus parfaite, c’est-à-dire celle de la partie de l’homme la plus haute. C’est l’activité de cette partie de nous-mêmes, activité conforme à sa vertu propre qui constitue le bonheur parfait” (Ethique à Nicomaque)

Leibniz : “Notre bonheur ne consistera jamais dans une pleine jouissance, où il n’y aurait plus rien à désirer; mais dans un progrès perpétuel à de nouveaux plaisirs et de nouvelles perfections” (De la Monadologie

Kant : “Le bonheur est la satisfaction de toutes nos inclinations” (Critique de la Raison Pratique)

Kant : “Le pouvoir, la richesse, la considération, même la santé ainsi que le bien-être complet et le contentement de son état, est ce qu’on nomme le bonheur” (Métaphysique des Mœurs)

Hegel : “Le bonheur n’est pas un plaisir singulier, mais un état durable, d’une part un plaisir affectif, d’autre part aussi des circonstances et des moyens qui permettent, à volonté, de provoquer du plaisir” (La phénoménologie de l’esprit)

Schopenhauer : “Le bonheur positif et parfait est impossible ; il faut seulement s’attendre à un état comparativement moins douloureux” (Le Monde comme représentation et comme volonté)

Nietzsche : “Qu’est-ce que le bonheur ? Le sentiment que la puissance croît, qu’une résistance est en voie d’être surmontée” (L’Antéchrist)

Approche très intéressante sur laquelle je base ma réflexion conceptuelle. .. »le bonheur lui ne se laisse jamais donner, il se vise, se projette »… Effectivement, pour atteindre le bonheur encore faut-il y croire et vouloir l’atteindre ! Le point de vue des différents philosophes cités dans cet article sont divergents et à juste titre !! Quel terme compliqué à définir !! Sa sémantique prend naissance dans nos croyances, notre éducation, notre histoire de vie et notre envie d’évoluer vers un mieux être.

Le bonheur est pour moi un état de bien être qui n’est pas durable et difficilement perceptible tant nous oublions qu’il est présent et que nous le vivons chaque jour. Nous nous focalisons instantanément sur nos soucis, ce qui ne va pas puisque rien ne va … Mais savons-nous faire le bilan quotidien des petits moments de bonheur que nous avons vécu ?

Le bonheur à l’état pur…

Le bonheur est , pour moi, un package d’émotions indissociables : joie, plaisir, plénitude, zénitude… Un regard complice, un sourire, un rire, une parole réconfortante, une personne qu’on aime, un bon petit plat, un bon bain chaud, un couché de soleil, une nuit étoilée… Il y a tant de choses qui me font chavirer dans cet état de bien être, de béatitude ! Savoir les percevoir, les voir et en tirer le meilleur profit voilà mon défit quotidien car je dis stoppe à la souffrance et je vire ce lourd fardeau que je ne veux plus porter !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close